France Acouphènes - 92 rue du Mont Cenis - 75018 Paris - Tél : 0 820 222 213

Un nouvel appareil Gamma Knife « Icon »à l’hôpital La Timone à Marseille

par Roselyne Nicolas

Le Centre de Gamma Knife de La Timone est le premier centre au monde équipé de cet appareil de ultra haute technologie : la toute dernière révolution en matière de radiochirurgie : l’Icon de Elekta.

Le neurinome de l’acoustique fait partie des pathologies suivies par notre association. Pour traiter un neurinome, plusieurs traitements traditionnels ou radio chirurgicaux ou en radiothérapie sont possibles. Certains relèvent de la chirurgie classique et d’autres des rayons X ou Gamma ou de la chirurgie combinée. Plusieurs articles sont parus dans notre revue* concernant ces traitements et des progrès
sont réalisés, d’années en années, notamment pour le traitements avec les rayons Gamma.
La technique s’appelle Gamma Knife on utilise des rayons gamma extrêmement précis.

  France Acouphènes invitée au symposium

France Acouphènes a eu le plaisir d’être invitée, le vendredi 27 novembre, à la présentation d’un nouvel appareil Gamma Knife « Icon», lors d’un symposium à Marseille, et a pu représenter les patients atteints de neurinome de l’acoustique et qui font souvent appel à ce traitement. L’association est intervenue pour parler de l’accompagnement qu’elle fait avec les patients qui doivent être traités par les rayons Gamma Knife (GK), l’opération ou la chirurgie combinée.

  Un accompagnement des patients

« En effet, quel que soit le traitement choisi, nous leur expliquons ce qui va être fait, comment, et l’après GK ou l’après opération, afin qu’il y arrivent plus détendus. » explique Roselyne Nicolas, Présidente de France Acouphènes. Nous prenons le temps de les écouter, de comprendre leur angoisse, de les rassurer par des mots simples en répondant à leurs questions. Nous sommes le lien rassurant entre les neurochirurgiens et les patients sans nous substituer aux médecins. Celle que l’on contacte dans les moments de doute et/ou d’angoisse. L’accompagnement des patients étant une priorité pour ne pas les laisser dans l’isolement et/ou dans la détresse.

Certains neurochirurgiens de différents pays, présents à ce symposium, convaincus du travail efficace et humain de France Acouphènes, souhaitent créer une association semblable dans leur pays.

Cette journée très enrichissante regroupait des neuro- chirurgiens de tous les pays : Italie, Japon, États-Unis, Belgique, etc. qui venaient s’informer et se former à ce nouvel appareil avec le Pr Régis.

  Une nouvelle technique d’avenir

L’appareil Icon donne déjà de très bons résultats pour traiter plusieurs pathologies... sans la mise en place d’un casque qui, quelquefois, angoisse les personnes qui doivent avoir le traitement. Ce nouvel appareil offre aux patients une qualité et une rapidité des traitements inégalées dans le traitement de l’épilepsie, la maladie de Parkinson, des névralgies faciales ; des métastases cérébrales ; des tremblements essentiels, des neurinomes de l’acoustique, des méningiomes... Les indications de la radiochirurgie par Gamma Knife se multiplient.

Il est donc possible d’opérer le cerveau sans ouvrir la boite crânienne, sans anesthésie générale. Une avancée qui réduit considérablement les risques de complications et améliore le confort du patient. Ce nouvel appareil permet des traitements sans pose de casque. Pour le remplacer, un masque thermoplastique est personnalisé à la tête du patient.

Pendant le traitement, les mouvements du patient sont gérés par une caméra haute définition, et les rayons infrarouges, détectent le moindre mouvement du patient et stoppe le traitement immédiatement. Si le patient tousse ou bouge la tête et que le mouvement dépasse un seuil de sécurité, le système arrête automatiquement la sortie des rayonnements.

Toujours à l’écoute des nouvelles technologies qui peuvent aider les personnes atteintes des pathologies dont France Acouphènes s’occupe, nous avons souhaité porter à votre connaissance cette nouvelle technologie.

De plus en plus de personnes atteintes de neurinome de l’acoustique contactent notre association, car elles sont très souvent atteintes également d’acouphènes, d’hyperacousie, et de vertiges ou pertes d’équilibre.

* voir aussi les revues déjà parues sur ce sujet sur la liste des articles des anciens numéros en page 26 et 27 de ce numéro.

TINNITUSSIMO - 1er TRIMESTRE 2016