France Acouphènes - 92 rue du Mont Cenis - 75018 Paris - Tél : 0 820 222 213

L’entraînement auditif améliore la perception verbale dans le bruit chez les personnes âgées


© Audiology-infos - juillet-août 2013


Le ralentissement cérébral lié au vieillissement peut se traduire sur les plans sensoriel, moteur et cognitif. La baisse de la résolution temporelle ferait partie des
effets délétères de ce ralentissement, entraînant une réduction des capacités de traitement de la parole chez les personnes âgées, en particulier dans les environnements bruyants. En outre, bien que les aides auditives augmentent l’audibilité, elles ne peuvent compenser les déficits de traitement temporel auditif, justifiant la recherche de stratégies thérapeutiques alternatives, telles que l’entraînement auditif.

L’équipe de Nina Kraus aux États-Unis a donc cherché à évaluer les effets d’un entraînement auditif neurocognitif, sur la précision temporelle du traitement subcortical de la parole dans le bruit, chez les personnes âgées. Les auteurs ont observé une association entre entraînement et synchronisation neuronale plus rapide, amélioration des capacités mnésiques et de la perception de la parole dans le bruit.

Par ailleurs, cet entraînement était associé à une variabilité moindre des pics des réponses évoquées du tronc cérébral, ce qui suggère une diminution de la dispersion temporelle (jitter) en réponse à la parole. De tels effets n’ont pas été mis en évidence dans un groupe témoin non entraîné.

Ces résultats montrent qu’un entraînement auditif neurocognitif peut partiellement pallier les déficits de traitement temporel cérébral liés au vieillissement. Et cette plasticité favorise, par la suite, de meilleures performances cognitives et perceptuelles. 

Source : Anderson S et al. Reversal of age-related neural timing delays with training. Proc Natl Acad Sci USA. 2013;110(11):4357-62.