France Acouphènes - 92 rue du Mont Cenis - 75018 Paris - Tél : 0 820 222 213

Revue de Presse

La directrice de la Sécurité sociale intervient au Congrès des audioprothésistes

 

Madame Mathilde Lignot-Leloup, directrice de la Sécurité sociale s’est rendue au 40ème Congrès des audioprothésistes, le samedi 24 mars, afin de rencontrer les professionnels du secteur et d’échanger avec eux sur les grandes orientations de la réforme du reste à charge zéro en audioprothèse.


Alors que les concertations sur la mise en place du RAC zéro en audioprothèse ont débuté le 23 janvier, la directrice de la Sécurité sociale, représentant la ministre de la Santé, Madame Agnès Buzyn, a répondu favorablement à l’invitation du Syndicat national des audioprothésistes.

Mathilde Lignot-Leloup a ainsi présenté les grandes orientations pour la mise en place de la réforme du RAC zéro.

« L’objectif est de faire en sorte que l’intervention de l’Assurance maladie obligatoire et des assurances complémentaires permette d’obtenir un reste à charge nul sur un panier de soins que la ministre a qualifié de nécessaire et de qualité », précisait-elle.

C’est un fait, l’enjeu de santé publique que représente la prise en charge des troubles de l’audition est désormais reconnu des Pouvoirs publics.

Lors de l’échange qu’il a pu avoir avec Mathilde Lignot-Leloup, le président du Syndicat national des audioprothésistes a partagé les inquiétudes de la filière suite aux premières rencontres avec la Direction de la Sécurité sociale (DSS). Certaines pistes évoquées dans un « calendrier très contraint », comme la remise en cause du financement forfaitaire, l’évocation de la suppression du principe d’indissociabilité de la vente des appareils et des prestations de suivi, ou encore l’intégration des assistants d’écoute dans le panier de soins nécessaire, interrogent.

Quoi qu’il en soit, les partis en présence devront en premier lieu établir un avis de projet de nomenclature à échéance de début avril, ce qui marquera le début des concertations officielles sur les différents scénarios de prise en charge, avec valorisation des prestations de suivi.