France Acouphènes - 92 rue du Mont Cenis - 75018 Paris - Tél : 0 820 222 213

La microkinésithérapie

ou comment les mémoires corporelles « résonnent » encore en nous ?


Avec la contribution de Fabrice Girard, kinésithérapeute.

Pratiquée par quelques centaines de kinésithérapeutes, médecins, ou vétérinaires, cette spécialisation, en évolution constante, a été mise au point par Daniel Grosjean et Patrice Bénini, kinésithérapeutes lorrains au début des années 80.


En temps normal, le corps humain, comme tout organisme vivant, est conçu pour s’adapter, se défendre et s’auto-corriger en permanence face à des agressions, que celles-ci soient liées à des traumatismes physiques ou émotionnels, à des virus, microbes, toxiques, toxines ou environnementales. Lorsqu’une agression dépasse les capacités de défense du corps, il y a altération de la vitalité du tissu corporel concerné et mémorisation de l’agression. Le corps va alors mettre en action divers modes de protection pour « limiter les dégats ». La microkinésithérapie vise à retrouver dans le corps, par une palpation manuelle douce et précise, les traces de ces évènements non éliminés à l’origine des symptômes présents, localement ou à distance. De nombreux modes de palpation sont utilisés en fonction du type de mode de protection recherché, le but étant de retrouver le fi l de l’histoire de la pathologie.


Le praticien ne corrige pas lui-même, mais stimule le corps en des zones précises pour qu’il reconnaisse (dans le sens de connaître à nouveau) la cause et relance ses mécanismes auto-correcteurs spécifiquement adaptés. En cela, la microkinésithérapie est comparable à l’homéopathie dans ses principes de similitude et d’infinitésimalité.


Les indications de cette méthode sont très variées : douleurs articulaires et vertébrales, les troubles chroniques et fonctionnels, la fatigue, les troubles du sommeil, les conséquences du stress et traumatismes psychiques, et les troubles du comportement de l’enfant. En général 1 à 3 séances sont nécessaires au praticien pour accéder à la cause d’un trouble et permettre au corps de l’éliminer. Une certaine fatigue peut être ressentie dans les 48 heures suivantes, signe que le corps a relancé son immunité naturelle.


ACDM
Association centre de Diffusion de la microkinésithérapie
Tél : 03 83 81 39 11
Site : www.microkinesitherapie.com



La Revue France de France Acouphènes  n° 66  - 4° trimestre 2009.