France Acouphènes - 92 rue du Mont Cenis - 75018 Paris - Tél : 0 820 222 213

Acidité gastrique et reflux oesophagien

L’acidité gastrique peut être causée par un repas trop copieux ou par certains aliments ainsi que par l’alcool, le tabac ou une alimentation non équilibrée.

Certaines personnes sont prédisposées à ce reflux acide (béance cardinale : le clapet qui sépare oesophage et estomac ferme mal, hernie hiatale etc)

Si une partie de l’acidité gastrique remonte dans l’oesophage, il peut en découler les symptômes suivants :

  • maux de gorge le matin au réveil,
  • enrouement, toux,
  • irritation de la sphère ORL et donc entretenir un terrain de sinusite ou d’otite, Brulures d'estomac
  • asthme, usure prématurée de l’émail des dents,
  • sensation de brûlures derrière le sternum etc.

Limiter le reflux en réduisant

  • Le tabac : Les fumeurs réguliers pendant vingt ans sont 70% sensibles à la maladie de reflux acide par rapport aux non-fumeurs.

 

  • Une alimentation trop grasse

Les matières grasses diminuent le tonus du muscle qui empêche les aliments de remonter de l’estomac vers l’œsophage.. Les graisses sont aussi plus longues à digérer et accroissent donc les risques d’aigreur.

Limitez les graisses saturées comme le beurre, les charcuteries, les viandes rouges ou les fritures.

Favorisez les sources de protéines, faibles en gras.

Par exemple la volaille sans la peau, le poisson, les légumes secs ou les yaourts allégés

L’huile de colza, riche en oméga 3, lutte contre les inflammations dues au reflux.

  • Limitez le chocolat, le café et le thé

Le point commun entre le chocolat, le café et le thé : les méthylxanthines. (substances relaxantes pour les muscles) Elles diminuent l’efficacité du clapet qui empêche le reflux gastro-œsophagien (RGO). Il faut donc éviter de consommer trop d’aliments contenant des méthylxanthines en cas de brûlures d’estomac. 

Privilégiez le chocolat noir au chocolat au lait. Préférez les chicorées et tisanes douces au café et au thé.

  • Attention au lait

qui peut soulager temporairement, mais qui augmente la sécrétion gastrique et donc l’acidité sur le long terme.

  •  plats épicés et trop salés

Curry, piments, poivrons : modérez vos ardeurs. Les plats épicés irritent en effet l’œsophage et activent la production de sucs gastriques

Certaines épices douces restent consommables, comme le curcuma. Il dispose d’un puissant effet anti-inflammatoire. Et ne salez pas trop vos plats. Le sel semble aussi augmenter l’acidité gastrique.

  • N’abusez pas de la menthe

La menthe parfume les plats à merveille. Mais en cas de brûlures d’estomac, mieux vaut s’en passer. Évitez également les bonbons, boissons ou sauces à la menthe. La gomme à mâcher a en plus l’inconvénient de faire rentrer de l’air dans l’estomac. Donc oui la menthe facilite la digestion mais risque d’augmenter vos RGO si vous avez un terrain prédisposant. Pensez au persil, à la coriandre et au thym, moins agressifs pour l’estomac.

  • Adapter les fruits et légumes

Orange, pamplemousse, citron : autant de fruits à réprimer si vous souffrez de brûlures d’estomac. Leur goût acide peut irriter l’œsophage. De plus, ils stimulent les secrétions digestives dans l’organisme. Le contenu de l’estomac devient plus acide et risque de brûler les parois du tube digestif.Limitez-vous à un agrume par jour, et évitez de les consommer le soir ou avant une sieste prolongée..

  • Attention à la tomate

La saveur acide de la tomate irrite les muqueuses altérées par les reflux. En cas de brûlures d’estomac, mieux vaut consommer les tomates pelées et épépinées.

  • Freinez votre consommation d’oignon

La consommation d’oignon favorise les brûlures d’estomac et les douleurs dans l’œsophage, il favorise en outre les ballonnements et maux de ventre.

Les oignons cuits sont plus digestes. Mais n’en prenez pas plus d’une à deux fois par semaine. Vous pouvez utiliser en remplacement de l’échalote.

  • Des boissons à éviter

Attention à l’alcool Les vins, spiritueux et autres liqueurs favorisent la sécrétion gastrique et donc l’acidité. Ce qui aggrave l’irritation de l’œsophage lors du reflux. L’alcool a aussi tendance à détendre le sphincter œsophagien inférieur.

Le vin blanc et la bière provoquent plus de reflux que le vin rouge. Ils abaissent davantage la tonicité du sphincter. 

Evitez les sodas qui augmentent la quantité d’air dans l’estomac.

 

Article réalisé d'après divers sites de nutrition
image walmart.ca