France Acouphènes - 92 rue du Mont Cenis - 75018 Paris - Tél : 0 820 222 213

Protocole de recherche sur l’homme avec la molécule AM101

Dans la revue 82 (15 décembre 2013), nous avions publié un article sur un protocole de recherche sur l'homme avec la molécule AM101 (voir pages 22-23) : il s'agit de mettre en contact un gel avec la fenêtre ronde (une des fenêtres de l’oreille interne située dans l’oreille moyenne) en ambulatoire.

Voir le schéma ci-contre. gelam101

« Une étude clinique portant sur un nouveau médicament à l'étude, l'AM-101, destiné au traitement des acouphènes aigus de l'oreille interne est actuellement menée dans des cliniques et des cabinets d'otorhinolaryngologie (ORL) en France et dans d'autres pays européens. »

Ce protocole est prévu pour une mise en œuvre par quelques consultations en France :

Besançon, Lille, Marseille, Toulouse, Tours
Vous trouverez sur ce lien en français :
http://www.tinnitus-study.info/fr-home
une première idée sur les éléments clés de l’essai clinique et des informations sur les centres participants en France.

À propos de l’AM-101

L’AM-101 contient une petite molécule qui bloque sélectivement le récepteur N-méthyl-D-aspartate (NMDA). On pense que les récepteurs NMDA dans la cochlée jouent un rôle majeur dans l’apparition de l’acouphène (excitotoxicité de l’oreille interne, qui se caractérise par la libération synaptique excessive du glutamate, le principal neurotransmetteur dans le système auditif).

L’excitotoxicité cochléaire peut être déclenchée, par un traumatisme (par exemple, l’exposition à un bruit excessif), la neuroinflammation, des perturbations dans l’approvisionnement de l’oreille interne de sang), ou l’administration de certains médicaments ototoxiques. Il a été émis l’hypothèse que l’activation des récepteurs NMDA dans le process de l’excitotoxicité cochléaire serait responsable de l’excitation anormale des fibres du nerf auditif, ce qui est perçu comme l’acouphène.

Peuvent participer à l’étude clinique, les personnes :
  • qui ont entre 18 et 75 ans ;
  • qui souffrent d’acouphènes depuis un traumatisme sonore, un barotraumatisme, une opération au niveau de l’oreille moyenne, une perforation traumatique du tympan ou une inflammation de l’oreille moyenne ;
  • et qui souffrent d’acouphènes depuis moins de 12 mois.

 

TINNITUSSIMO 84  - 2e TRIMESTRE 2014