France Acouphènes - 92 rue du Mont Cenis - 75018 Paris - Tél : 0 820 222 213

Témoigage de Jordan Pouille

Illustration mer

L'acouphène est apparu après de fortes douleurs sous l'eau

Depuis le 9 septembre 2015, je souffre d’un acouphène bilatéral. La faute à un stage de plongée douteux, dans un centre de plongée en Méditerranée. Cerise sur le gâteau, j’apprenais plus tard que ce club m’avait fait plonger sans licence, dans les mains d’un instructeur sans diplôme. L’acouphène est apparu après de fortes douleurs sous l’eau. Je suis remonté à la surface en pensant devoir utiliser la manoeuvre de Valsalva.Erreur.

La découverte de ce sifflement m’a, bien sûr, affolé. Je suis allé consulter quatre ORL, une kinésithérapeute, un ostéopathe, une psy de l’audition et même une magnétiseuse réputée, à Marseille. Onze mois ont passé et je ne peux pas dire que je l’ai surmonté. J’entends toujours le sifflement. Peut-être même un peu plus fort qu’au début. Quelques heures par jour, je porte des sonotones, pardon des appareils auditifs émetteurs de bruits blancs. Et je prends de temps en temps un tranquillisant pour m’endormir. Parfois, l’acouphène provoque chez moi une tsunami d’anxiété : « Vais-je devoir vivre avec ce bruit toute ma vie ? » « Arriverai je encore à exercer mon métier et gagner mon pain ? ».illust temoigna JordanP

J’ai la chance d’avoir une femme optimiste qui me remonte le moral ou me secoue si nécessaire. J’ai assisté une fois à un groupe de parole de votre association et cela m’a également fait du bien. Je marche beaucoup, tout le temps. J’ai appris à aimer des choses simples, comme le souffle du vent dans les feuilles d’arbre.

Bien sûr, je garde une colère contre mon ancien club de plongée et son instructrice. Alertés, ils ont tout fait pour se dédouaner, sans doute pour se prémunir d’une sanction. Leur manque d’empathie et leur désinvolture me peinent encore.

Aujourd’hui, je veux transformer ce traumatisme en chose positive. Journaliste de presse magazine généraliste, j’aimerais bâtir un reportage qui donne à voir la diversité des acouphéniques et les thérapies qui marchent. Je souhaite aussi contribuer, à ma petite échelle, à une prise de conscience des Pouvoirs Publics sur cette pathologie.

 

T I N N I T U S S I M O 94 - 4 e T R I M E S T R E 2 0 1 6